A Mossoul après 4 ans de guerre civile on retourne à l’école, Irak

Quatre années de guerre civile en Irak ont mis à rude épreuve toute une population Plus de 11 millions de personnes ont besoin d'une forme d'assistance, dont 3,5 millions d'enfants d'âge scolaire.


Pour les enfants victimes de la guerre, contraints à vivre comme déplacés internes pendant des années, le retour dans leur village d'origine est une épreuve pour leur équilibre psycho-physique: leurs maisons sont détruites, leur ancienne école s'est effondrée sous les décombres. De plus, jouer et se déplacer dans les lieux dont ils avaient l’habitude n'est plus possible car les mines sont encore une menace trop importante et il faudra du temps pour nettoyer toute la zone autour du village.

Ces enfants doivent revenir à la normale, dès que possible, pour reprendre leur vie et cesser «d'attendre». Ici, l'école, le cœur de la communauté, devient le symbole d'un nouveau départ pour les générations futures et l'espoir d'une vie meilleure. Pour cette raison, il est important d'intervenir: de nombreux enfants et jeunes ont déjà perdu plus de trois années scolaires, et pour les enfants plus âgés, le risque d'être recruté dans des groupes armés ou la possibilité de mariages précoces est plus élevé chaque jour.



Dans le premier projet, réalisé entre mai et juillet 2018, COOPI Suisse a soutenu la reprise des études de 360 enfants de 6 à 13 ans, auxquels 5 écoles temporaires ont été mises à disposition, installées dans leur village d'Aolo Azim. COOPI Suisse leur a fourni des kits scolaires.

Les activités en faveur de l'éducation d'urgence, focalisées sur le retour aux études pour des milliers d'enfants victimes de conflits, se sont poursuivies à travers l'enlèvement des décombres dans 5 écoles pour installer des classe-conteneurs, des toilettes, des générateurs d'électricité et des distributeurs d'eau avec purificateur. On a aussi prévu la fourniture de kits scolaires, la formation des enseignants et des assistants sociaux, la reprise des activités scolaires, activités de loisirs et l'accompagnement psychologique, pour un total de 2.100 enfants. La distribution de kits d'hygiène et des journées de sensibilisation aux questions d'hygiène-sanitaires ont été organisées pour 3.750 enfants.

Le projet a été réalisé du 1er juin 2019 au 31 mars 2019.

Les bénéficiaires directs sont 2.100 enfants et 45 enseignants pour les interventions d'éducation d'urgence, 3.144 enfants pour les activités de soutien à l'hygiène grâce à la distribution de kits d'hygiène. Les bénéficiaires indirects sont 12.600 personnes, les familles des écoliers.

La Society for Relief and Development (AFKAR) est une ONG locale fondée par des volontaires dans la région d'Anbar (sud-ouest de l'Irak). Son rôle dans le projet a été de garantir l'accessibilité en toute sécurité, de faciliter la logistique et d'agir en tant que médiateurs culturels afin de mener les activités dans le plein respect des besoins réels des habitants et de la culture locale.

Voir aussi
Période d'activité

2016 - 2018

SECTEURS D'INTERVENTION

Dernières nouvelles

Dernières campagnes

  • Donateur du Projet Enfants

    Donateur du Projet Enfants

      Les donateurs du projet Enfants apportent nourriture, soins, éducation et protection Merci de protéger…

  • Ami de COOPI Suisse

    Ami de COOPI Suisse

    Les Amis de COOPI Suisse changent l’histoire: ils apportent nourriture, eau, sécurité et éducation Des…

Derniers événements

Dernières nouvelles sur la formation

Dernier projets